‘Bob hiver’ en Région bruxelloise : à peine 1,9% de contrôles positifs !

Ce chiffre se situe en-dessous de la moyenne nationale (2,1%)

Jeudi 1 février 2018 — Des 30.697 contrôles effectués en Région bruxelloise, dans le cadre de la campagne Bob hiver, à peine 583 automobilistes ont été déclarés positifs (1,9%). Il s’agit d’une forte baisse par rapport à l’année précédente (2,8%) et du résultat le plus faible depuis le début de l’enregistrement des statistiques bruxelloises en 2004. D’autre part, ce chiffre se situe en-dessous de la moyenne nationale (2,1%). La Secrétaire d’État bruxelloise à la Sécurité routière Bianca Debaets, qui s’est investie énormément pour les campagnes Bob, se réjouit de ce résultat:  « On le voit, lentement mais sûrement, notre forte sensibilisation finit par porter ses fruits mais ensemble, avec les services de police, nous allons poursuivre nos efforts ».

Communiqués par la police fédérale, les six zones de police et VIAS, les chiffres définitifs de la dernière campagne Bob hiver pour la Région bruxelloise s’inscrivent dans une tendance à la baisse et ils démontrent ainsi l’efficacité de ce genre de campagnes.

« Moins de conducteurs sous influence d’alcool, c’est davantage de sécurité routière en ville, et ce pour l’ensemble des Bruxellois », rappelle  Bianca Debaets, la Secrétaire d’État bruxelloise en charge de la sécurité routière. « Ces campagnes Bob sont donc une réussite et je me réjouis de la bonne collaboration entre la police fédérale, nos zones de police, le parquet et VIAS. A mon niveau, malgré la régionalisation de la sécurité routière, j’ai été la première à plaider pour le maintien du concept Bob à l’échelle nationale. A mon niveau, j’ai l’occasion d’apporter mon soutien aux zones de police pour l’acquisition de matériel de contrôle, notamment pour la vitesse et pour les contrôles ‘alcool au volant’. A mes yeux, il est essentiel que le message Bob ne se limite pas qu’aux mois d’hiver. Il doit rester bien présent tout au long de l’année, d’où l’intérêt de mener aussi une campagne BOB pendant l’été et je peux vous confirmer qu’à mon initiative, pour la 3e année consécutive, nous l’organiserons en 2018 en Région bruxelloise ».

Au total, 30.697 contrôles (pré-tests négatifs et tests d’haleine) bruxellois ont donc été menés durant cette campagne Bob hiver 2017-2018, qui s’est achevée lundi dernier. Les pré-tests ne nécessitent que quelques secondes pour savoir si un conducteur a bu ou non et dans l’affirmative il est alors d’office procédé à un test d’haleine (éthylotest) pour mesurer le niveau exact d’alcoolémie.

Au total, 583 automobilistes se sont révélés positifs et, parmi eux, 152 ont écopé d’un retrait de permis de conduire. Sans surprise, c’est principalement pendant les nuits du week-end qu’on enregistre le plus haut pourcentage de contrôles positifs.

« En Région bruxelloise, nous contrôlons davantage pendant les week-ends et nous allons continuer à le faire dans les prochaines campagnes car l’on voit que c’est important de faire modifier davantage les mentalités à ce niveau-là. D’autre part, grâce aux pré-tests qui sont plus rapides à opérer que les tests d’haleine, nous parvenons à mieux contrôler et cela va encore s’intensifier dans le futur. De meilleurs contrôles permettent de rendre nos campagnes de sensibilisation plus efficaces qu’elles ne le sont déjà », précise encore Bianca Debaets.

 

Contact presse

Pierre MIGISHA – porte-parole / pmigisha@gov.brussels / 0475/720.412.

Pierre Migisha Porte-parole at Secrétaire d'État Bianca Debaets