États Généraux de la Sécurité routière à Bruxelles:

pour une zone 30 généralisée, plus de contrôles et des aménagements routiers plus clairs

La Secrétaire d’État bruxelloise à la Sécurité routière Bianca Debaets a clôturé ce mardi les États Généraux bruxellois de la Sécurité routière qui se sont déroulés sur plusieurs mois. Environ 1.500 Bruxellois ont répondu à une enquête en ligne pour mettre en avant leurs priorités et préoccupations majeures. En parallèle, divers groupes de citoyens, d’associations et d’experts se sont réunis pour débattre de la problématique et pour formuler des recommandations.

Les conclusions les plus importantes, compilées par Bruxelles Mobilité, sont résumées ci-dessous. Il est frappant de constater que 74,8% de la population bruxelloise interrogée est d’avis que la vitesse du trafic routier doit être diminuée et que la vitesse, en tant que telle, est définie comme le paramètre le plus important à changer. La Secrétaire d'État Bianca Debaets précise: "J'ai toujours été favorable à une zone généralisée 30 en Région bruxelloise, à l'exception des grands axes régionaux. Je me réjouis de constater qu’une énorme majorité des Bruxellois est en fait du même avis."

La vitesse est aussi régulièrement arrivée en tête des facteurs influents lors des discussions intervenues entre experts et associations de terrain. Beaucoup ont plaidé pour qu’il y ait nettement plus de contrôles de vitesse. Bianca Debaets: "Les Bruxellois en ont assez des conducteurs sauvages. En 2017, plus de 212.000 infractions pour excès de vitesse ont été enregistrées.Ces dernières années, au niveau de la Région, nous avons investi des millions d’euros dans davantage de radars, de lidars et de radars-tronçons. Plus que jamais, nous appelons les bourgmestres et les zones de police de Bruxelles à en faire beaucoup plus usage et à vraiment contrôler de plus en plus."

Brigades cyclistes

Lors de ces contrôles, les policiers qui se déplacent à pied et à vélo jouent certainement un rôle très important. Selon l'enquête en ligne, le manque de respect entre les différents usagers de la route constitue le principal problème des 1.500 citoyens bruxellois interrogés. Bianca Debaets: "37% des Bruxellois ont déjà vécu un cas d’agressivité dans le trafic, ce qui est le pourcentage le plus élevé dans notre pays. Je ne suis donc pas surprise que les gens réclament plus de respect mutuel. Les agents de police à pied et à vélo peuvent également intervenir plus rapidement et plus facilement par rapport aux comportements antisociaux et dangereux, tels que le stationnement en double-file ou des voitures qui bloquent littéralement des transports en commun. Là aussi, nous mettons des moyens à disposition et je suis ravie de constater que l’on compte déjà davantage de brigades cyclistes, puisque désormais plus de 70 agents y sont affectés, dans 4 des 6 zones de police."

 

 

Signalisation routière et infrastructure

Parmi les automobilistes, beaucoup se plaignent du fait que la signalisation et les aménagements routiers ne sont pas suffisamment clairs.  "Je ne peux que donner raison à ces automobilistes: nous devons amener plus de clarté et de lisibilité dans les aménagements routiers bruxellois. Si nous allons vers une zone 30 généralisée, cela créera plus de clarté et nous pourrons lier cela à une vaste campagne de sensibilisation avec les modifications d’infrastructure nécessaires. En partie grâce à nos moyens, plusieurs communes ont déjà instauré le principe de la zone 30 généralisée sous cette législature. A présent, j’encourage vivement les autres à suivre le mouvement,Les communes bruxelloises ont déjà élargi leurs zones 30, mais cela de façon dispersée. Une approche globale et cohérente, en concertation avec les communes, est nécessaire pour faciliter cette clarté", ponctue Bianca Debaets.

Les États Généraux se terminent avec la formulation de dizaines de recommandations, dont certaines seront mises en œuvre déjà dans les mois à venir. Plus d'infos sur: https://mobilite-mobiliteit.brussels/fr.

 

 

Contacts Presse:

Porte-parole Bianca Debaets : Pierre Migisha, pmigisha@gov.brussels, 0489/720.412

Porte-parole Bruxelles Mobilité (FR): Camille Thiry, cthiry@sprb.brussels 0499/58.81.99

Contactez-nous
Pierre Migisha Porte-parole, Secrétaire d'État Bianca Debaets
Pierre Migisha Porte-parole, Secrétaire d'État Bianca Debaets
A propos de Secrétaire d'Etat Bianca Debaets

Secrétaire d'Etat à la Région de Bruxelles-Capitale, chargée de la Coopération au Développement, de la Sécurité routière, de l'Informatique régionale et communale et de la Transition numérique, de l'Egalité des Chances et du Bien-Etre animal.

Secrétaire d'Etat Bianca Debaets
Boulevard Saint-Lazare, 10 - 13ème étage
à 1210 Bruxelles