Fix My Street désormais disponible en open data

Bruxelles Mobilité et le CIRB unissent à nouveau leurs forces

Jeudi 12 avril 2018 — Fix My Street est désormais disponible en open data sur le portail régional bruxellois opendatastore.brussels.  Le Ministre en charge de la Mobilité, Pascal Smet et la Secrétaire d’Etat à la Digitalisation nous transmettent cette information.  Les développeurs peuvent dorénavant utiliser librement les données. 

Fix My Street est une plateforme électronique sur laquelle des problèmes survenant dans l’espace public bruxellois sont notifiés - des éclairages défectueux, dépôts clandestins et chaussée dégradée.  La notification est ensuite traitée par le service compétent et l’utilisateur ayant signalé le problème reçoit l’état d’avancement. 

Fix My Street est une initiative de Bruxelles Mobilité et ce, en collaboration avec Bruxelles-Propreté, les communes bruxelloises et les institutions partenaires bruxelloises. Cette initiative est gérée par le Centre d'Informatique pour la Région bruxelloise (CIRB).  L’application est un succès.  Depuis le lancement de Fix My Street en 2013, plus de 90.000 incidents ont été signalés.  L’année dernière, plus de 4 notifications sur 10 portaient sur la propreté.  L’extension de Fix My Street aux services de Bruxelles-Propreté en 2017, sous l’impulsion de la Secrétaire d'Etat Fadila Laanan, n’a donc pas manqué son effet. 

« Il est fantastique qu’autant de Bruxellois souhaitent s’investir pour rendre notre ville meilleure par le biais de Fix My Street.  Nous mettons désormais des données à disposition afin que les développeurs d’applications puissent les utiliser.  Je suis convaincue qu’au cours des mois à venir, de nombreuses applications innovantes utilisant l’open data de Fix My Street verront le jour », déclare la Secrétaire d'Etat bruxelloise pour la Digitalisation Bianca Debaets.

Le Ministre bruxellois en charge de la Mobilité, Pascal Smet:  « En misant sur les données et en mesurant les résultats, nous pouvons ajuster et améliorer notre politique.  La transparence et la participation sont des éléments essentiels.  Lorsque nous mettons le plus possible de données des pouvoirs publics à disposition des citoyens et des entreprises, nous les encourageons à les utiliser.  Ainsi, les citoyens et les entreprises peuvent nous aider à chercher des solutions en vue de rendre notre ville et l’espace public plus vivable.  C’est ce que nous faisons avec Fix My Street: nous augmentons l’implication du Bruxellois. »

Depuis 2016, les pouvoirs publics bruxellois mettent un maximum de données en accès libre sur le portail www.opendatastore.brussels. L’objectif est de permettre au grand public et plus spécifiquement aux journalistes, aux entreprises et aux étudiants d’utiliser les données de manière efficace.  Depuis le lancement du site d’open data, un grand nombre de données a été rendu public, dont l’agenda culturel bruxellois, les données cartographiques bruxelloises en 3D et les dépenses publiques. 

« L’open data de Fix My Street permet aux ré-utilisateurs d’améliorer les applications Smart City existantes ainsi que d’inventer de nouvelles applications créatives qui rendront Bruxelles plus efficace, plus transparente et plus intelligente », ajoute Dries Van Ransbeeck, le coordinateur de projet de l’organisation sectorielle, Open Knowledge Belgium.

Grâce à la collaboration entre le Centre d'Informatique pour la Région bruxelloise (CIRB) et Bruxelles Mobilité, toutes les notifications de Fix My Street peuvent être consultées en tant que licences ouvertes et sont téléchargeables.  Les développeurs d’applications peuvent, autrement dit, intégrer les données dans leurs projets.  

Fix My Street est simple et disponible gratuitement via l'Apple Store et Google Play. Une version internet de l'application existe aussi à l'adresse www.fixmystreet.brussels.

 

Porte-parole de Bianca Debaets : Eric Laureys 0489 933 325 - elaureys@gov.brussels