GSM au volant: 4 accidents par semaine en Région bruxelloise

Bianca Debaets lance une campagne dédiée aux jeunes : « Ne partagez pas votre attention »

Mercredi 25 avril 2018 — Chaque semaine en Région bruxelloise, pas moins de 4 personnes sont blessées dans un accident dans lequel un conducteur a été distrait par son smartphone. Au cours de la semaine écoulée, 1 Bruxellois sur 6 a utilisé son GSM au volant. Les piétons et cyclistes aussi se laissent distraire par leur GSM ou par la musique dans les oreilles. 1 jeune sur 5 utilise régulièrement son smartphone à vélo et 1 sur 4 écoute de la musique à l’aide d’oreillettes. C’est la raison pour laquelle la Secrétaire d’État bruxelloise à la sécurité routière Bianca Debaets et Bruxelles Mobilité lancent aujourd’hui la campagne « Ne partagez pas votre attention » qui s’adresse spécifiquement aux jeunes.

 

Trafic toujours plus complexe
Ces dernières années, le trafic s’est considérablement complexifié en raison de l’augmentation de son intensité et de l’arrivée sur nos routes de toutes sortes de nouveaux modes de transport, tels les Segways, trottinettes et monoroues. Plus que jamais, dans une ville comme Bruxelles, vous avez besoin de toute votre attention pour prendre part à la circulation en sécurité. Que vous vous déplaciez à vélo, à pied ou en voiture, vous devez toujours avoir un oeil sur le trafic et prêter une oreille attentive à tous les signaux. Une seconde d’inattention peut vite entraîner un accident. En outre, les jeunes entre 18 et 25 ans sont particulièrement vulnérables, étantdonné qu’ils sont encore plus attachés à leur GSM et leurs écouteurs que les autres usagers.
 

En Région bruxelloise, 4 accidents avec blessés par semaine à cause du GSM
Le GSM au volant constitue une grande source de distraction. L’an dernier, il y a eu 3811 accidents en Région bruxelloise, dans lesquels quelqu’un a été blessé ou a perdu la vie. Selon les estimations les plus optimistes, la distraction par l’usage du GSM était à l’origine de 5% des accidents. Au total, cela représente donc en Région bruxelloise près de 200 accidents par an avec tués ou blessés, soit 4 accidents par semaine.
 

La semaine dernière, 1 Bruxellois sur 6 a utilisé son GSM pendant qu’il conduisait
D’après une enquête de l’institut Vias, 1 Bruxellois sur 6 a utilisé son GSM au volant au cours de la semaine écoulée. Il ne s’agit pas uniquement d’un petit coup de fil avec ou sans kit mains libres, mais également du réglage d’une application de navigation ou encore de l’envoi de SMS ou de mails.
Envoyer un SMS pendant la conduite multiplie par 23 le risque d’accident. Même téléphoner avec un kit mains libres peut s’avérer dangereux. Une précédente étude de l’institut Vias a montré que les conducteurs qui utilisaient un kit mains libres pour téléphoner ne remarquaient pas la moitié des signaux routiers et des autres usagers.
 

Tentation plus forte chez les jeunes
Les jeunes résistent très difficilement à la tentation d’utiliser leur GSM au volant et sont ainsi fortement vulnérables. 1 jeune belge sur 5 a utilisé son GSM durant la semaine écoulée. L’usage du GSM est non seulement dangereux mais il suscite également de l’agacement. La moitié des Bruxellois sont irrités par les conducteurs qui utilisent leur GSM au volant.
 

1 jeune sur 5 utilise son smartphone à vélo
La voiture n’est pas le seul mode de transport où le GSM est source de distraction. A vélo aussi, il est formellement interdit de l’utiliser. Pourtant, 1 cycliste sur 7 en fait régulièrement usage tout en roulant. Chez les jeunes, le pourcentage est quasiment d’1 sur 5. Téléphoner avec le GSM en main entraîne non seulement de la distraction cognitive, mais empêche aussi le cycliste de bien garder son équilibre et de freiner brusquement en cas d’urgence.
 

1 piéton et 1 cycliste sur 4 écoutent de la musique avec leurs écouteurs
Selon l’étude ESRA (E-Survey of Road users' safety Attitudes), 23% des cyclistes et 26% des piétons belges ont écouté de la musique avec des oreillettes l’année dernière. Ce n’est pas interdit par la loi, mais cela peut être extrêmement dangereux. En augmentant le volume, la musique peut vous empêcher de saisir (tous) les signaux autour de vous. Vous n’entendez ainsi pas arriver les véhicules en approche. 
 

Campagne de Bruxelles Mobilité : « Ne partagez pas votre attention »
La Secrétaire d’État Bianca Debaets et Bruxelles Mobilité lancent aujourd’hui la campagne « Ne partagez pas votre attention », qui s’adresse spécifiquement aux jeunes de 18 à 25 ans. Tant les jeunes cyclistes et piétons que les jeunes automobilistes seront interpellés par des affiches illustrant le comportement problématique dans des situations en 3D auxquelles ils peuvent s’identifier. Le regard étonnant transmet littéralement le slogan de la campagne « Ne partagez pas votre attention » pour s’imprégner directement du message véhiculé. La solution concrète est à portée de main : « En voiture, pas de GSM », « En traversant, pas de GSM », « A vélo, pas d’oreillettes ».
Les affiches seront placardées dans les 20 Hautes Écoles et Universités de la Région de Bruxelles-Capitale. En outre, la campagne sera également visible dans 24 lieux de sorties bruxellois souvent fréquentés par les jeunes. Le message est aussi relayé via Facebook, YouTube, Instagram et SnapChat.
 

Expérience au cinéma
Certaines tâches sont vraiment impossibles à combiner. L’expérience interactive sur le thème de la distraction, menée dans divers cinémas bruxellois juste avant le début de la projection, le démontre clairement. Les visiteurs ont visionné un film et il leur a été demandé de faire deux choses en même temps : participer à une action sur les réseaux sociaux organisée par Bruxelles Mobilité via leur GSM et prêter attention au cycliste, au conducteur d’une voiture et au tram passant sur l’écran. Le film nous montre que même en dehors du trafic, il est impossible de partager son attention. Découvrez le film sur : https://youtu.be/R3eyAsn4FhE.

 

Selon la Secrétaire d’État Bianca Debaets : « Les jeunes sont de plus en nombreux à être distraits par leur GSM dans la circulation. Dans un contexte urbain tel qu’en Région bruxelloise, il faut à tout moment faire attention au piéton ou au cycliste susceptible de traverser. Eux non plus ne doivent pas se laisser distraire par leur smartphone ou la musique sortant de leurs écouteurs. Pas de trafic sûr sans une responsabilité partagée de tous les usagers. Cette campagne menée par Bruxelles Mobilité est nécessaire en vue d’inciter tous les usagers, notamment les jeunes, à ne pas partager leur attention dans la circulation. Il en va de leur propre sécurité et aussi de celle des autres. »

 

Téléchargez le matériel de la campagne sur : https://bit.ly/2HqWqO4.

Personne de contact :
Pierre MIGISHA – Porte-parole de Bianca Debaets – pmigisha@gov.brussels – 0475/720.412

Ne partagez pas votre attention- Verdeel je aandacht niet

Pierre Migisha Porte-parole at Secrétaire d'État Bianca Debaets